18 viviendas públicas para mayores
Epalinges, Suiza

Concurso, 2013.
Proyecto finalista en 2ª fase.
Autores: Pastora Cotero, Sergio Cobos, Aurelio Dorronsoro y Agatángelo Soler.


Une structure rythmée
La structure s’ordonne le long des axes qui coupent transversalement le bâtiment suivant l’orientation Nord-Sud. Une lecture de la structure explique automatiquement le fonctionnement des logements puisque les murs porteurs font également fonction de cloisons intérieures principales.
Le pli des murs qui caractérise les plans d’étage apporte une grande stabilité à l’ensemble de la structure car il aide à absorber les actions horizontales.
Les murs porteurs sont formés par des panneaux en bois massif contrecollés. L’usage du béton armé (recyclé) est limité à la structure du sous-sol et à la cage d’ascenseur. Pour résoudre la volée des coursives au Nord on a fait appel à de fins piliers métalliques (HEB 120) ce qui permet de réduire l’épaisseur du plancher en bois dans la façade.
La séparation des axes structuraux ne dépasse pas les 3.90 m ce qui permet de travailler avec des panneaux d’épaisseur relativement faible (entre 9,5 et 12,5 cm)

Les panneaux de bois contrecollé
Le choix des panneaux de bois contrecollé présente plusieurs avantages:
1. Il s’agît d’une matière de provenance certifiée et en accord avec les préceptes du développement durable.
2. Le bois est un matériau isolant; les ponts thermiques disparaissent et le comportement thermique global des bâtiments s’améliore.
3. Sa mise en oeuvre est rapide puisque les panneaux arrivent au chantier déjà découpés et le gros du travail consiste à les assembler. Le temps dédié aux travaux est donc notamment réduit.
4. Les panneaux offrent la possibilité d’une facile déconstruction par leur désassemblage, et d’une possible reconstruction.
5. Il s’agît d’une structure beaucoup plus légère qu’une structure conventionnelle, ce qui se répercute dans le calcul des fondations.

La valeur des espaces en commun
À l’intérieur du bâtiment, l’espace habitable est contenu entre les coursives au Nord et les loggias au Sud.
Les galeries jouent un rôle important dans les rapports sociaux entre voisins. Son caractère spatial ambivalent (mi-intérieur, mi-extérieur) coïncide avec son caractère programmatique. La dimension des coursives favorise leur occupation par des activités communes, ainsi que privées. Des chaises longues, des tables, des canapés sont appelés à envahir l’espace et à créer différentes ambiance. Les galeries deviennent les antichambres des logements.
Les circulations publiques ont leur prolongement dans la terrasse végétalisée en rez-de-chausssée, qui couvre le garage. Le local commun lié aux logements protégés est également situé en rez; cela lui permet de profiter d’un accès indépendant vers la rue, mais aussi des rapports qui se produisent dans les coursives et la terrasse.

Le logement: face au midi
Une prémisse a été adoptée comme point de départ: tous les logements profiteront d’une orientation Sud.
Pour y arriver on joue avec la direction marquée par le mur mitoyen existant et par l’orientation recherchée. Le résultat est un type de logement où les pièces principales (séjour et chambre) regardent directement vers le Sud tandis que les espaces secondaires communiquent avec la façade Nord-Ouest.
Les loggias sont conçues comme l’extension des espaces intérieurs et sont protégées de la radiation solaire directe par des persiennes à lamelles horizontales orientables en bois. Le rapport avec la façade Nord se produit à travers de larges fenêtres horizontales qui éclairent le coin cuisine et à travers l’espace d’accès. Le vestibule se prolonge vers le Nord et s’ouvre sur un petit coin mi-privé mi-publique, qui anime la vie des coursives. Tous les logements sont donc traversants avec les avantages que cela entraîne.
Les dimensions et caractéristiques des pièces respectent non seulement les exigences de la Brochure pour logements protégés mais aussi les normes des logements adaptés aux personnes handicapées. Tous les espaces, y compris les secondaires, sont pensés pour faciliter les circulations, la ventilation et l’éclairage naturel.

Mesures passives: les espaces tampon
Les effets thermiques négatifs de chaque orientation (Sud et Nord-Ouest) se trouvent atténués par la création des espaces tampons en façade principale et en arrière-façade. Les espaces habitables deviennent des «boîtes» fortement isolées et entourées de tous côtés par ces espaces-là qui, à leur valeur spatiale et programmatique, ajoutent leur avantages bio-climatiques.
Au Sud, les loggias deviennent l’extension des espaces principaux. Pour les protéger de la radiation solaire directe, des persiennes de lamelles horizontales orientables en bois ont été prévues. Cette solution permet de créer une barrière visuelle et une régulation de la lumière naturelle dans les appartements.
Des panneaux solaires sont installés sur les toits pour la production de l’eau chaude sanitaire. Le chauffage est assuré par une chaudière à pellets qui utilise les déchets de sciure pour produire de l’énergie. L’eau de pluie est récupérée pour l’arrosage du jardin.


1. Vista desde el este


2. Vista desde el norte


3. Planta


4. Esquema de las partes del edificio


5. Esquema de las circulaciones y los espacios comunes


6. Esquemas de diseño de las unidades de vivienda


7. Vista de la galería común de acceso a las viviendas


8. Vista interior de una vivienda




© 2012-2016 by Agatangelo Soler Montellano, Madrid